Ariane AUJOULAT

Ariane AUJOULAT

Doctorante en Histoire de l’art depuis 2015 sous la direction de Catherine Breniquet
Élève de 3e cycle de l’École du Louvre
Enseignement :
Depuis 2012 : chargée de travaux pratiques et de travaux dirigés auprès des élèves de l’École du Louvre (Paris) : Histoire de l’art et archéologie de l’Orient ancien.
Depuis 2017 : chargée de travaux dirigés auprès des auditeurs de l’École du Louvre (Paris) : cycle « Religion et spiritualité en Orient ancien ».

Sujet de thèse

« L’invention du corps humain en Mésopotamie des sociétés néolithiques au IIIe millénaire d’après les documents figurés en trois dimensions », sous la direction de Catherine Breniquet.

Thèse réalisée en co-encadrement avec l’École du Louvre (Paris), sous la direction d’Ariane Thomas, conservateur au département des antiquités orientales du musée du Louvre. http://www.theses.fr/s147045

Thématiques de recherches

  • Sculpture mésopotamienne
  • Représentation du corps humain
  • Esthétique et Histoire de l’art

Publications

- Articles dans des revues avec comité de lecture non répertoriées (ACLN)

  • Ariane Aujoulat, « De l’Antiquité à la science-fiction : la réinvention de Babylone dans les représentations artistiques occidentales des XXe et XXIe siècles », Cahiers de l’École du Louvre. Recherches en histoire de l’art, histoire des civilisations, archéologie, anthropologie et muséologie [en ligne] n°6, avril 2015, p. 71 à 80. http://www.ecoledulouvre.fr/cahiers...

- Ouvrages non publiés

  • AUJOULAT A., Babylone à l’ère de la modernité. Les représentations de Babel et de Babylone du début du XXe siècle à nos jours, Recherche en histoire de l’art appliquée aux collections, École du Louvre, 2013 (mémoire de master, sous la direction de Dominique Jarrassé).
  • AUJOULAT A., Cultures gothiques. Construction de soi par les lettres et les arts, Muséologie, Anthropologie sociale et culturelle de l’Europe, École du Louvre, 2012 (mémoire de master, sous la direction de Claire Calogirou et de Federica Tamarozzi).
  • AUJOULAT A., Les risques de l’existence en Mésopotamie au Ier millénaire avant J.-C., Histoire et anthropologie de l’Antiquité, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2010 (mémoire de master, sous la direction de Francis Joannès).

Communications orales

  • Ariane Aujoulat, « Être médecin en Mésopotame antique », Façons de penser le soin [journée d’étude interdisciplinaire], Clermont-Ferrand, Université Clermont Auvergne, 22 novembre 2016 [communication orale].
  • Ariane Aujoulat, « L’appréciation esthétique et la valorisation économique des antiquités orientales : conséquences sur le travail du chercheur », Être archéologue, historien de l’art ou conservateur face à des patrimoines dévastés : pratiques réflexives contemporaines au Proche-Orient [journée d’étude], École du Louvre, 14 septembre 2016 [communication orale].
  • Ariane Aujoulat, « Le patrimoine culturel : un butin de guerre », Santé – Sciences et vie, interview radiophonique avec Cécile Nore, 19 avril 2016, RCF Puy-de-Dôme.

Autres productions

  • Ariane Thomas (dir.), L’Histoire commence en Mésopotamie, Lens, Musée du Louvre-Lens / Gand, Snoeck Publishers, 2016 [rédaction de la notice « Tablette : contrat de vente de champs » p. 250].
  • Site Internet Khorsabad, la ville de Sargon (projet « Grands Sites », Ministère de la Culture) : recherche et rédaction des contenus, 2016 [ http://archeologie.culture.fr/khors... ].