Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Publication : D'épiderme et d'entrailles

Publication : D'épiderme et d'entrailles

D’épiderme et d’entrailles.
Le mur médiéval en Occident et au Proche-Orient (Xe-XVIe siècles)

sous la direction de Bruno Phalip

Presses universitaires Blaise-Pascal, Collection Histoires croisées, 2017, 290 pages.
ISBN papier 978-2-84516-763-6, 25 euros
ISBN PDF 978-2-84516-764-3, 16 euros.
Pour commander l’ouvrage.

Le mur médiéval exige un examen poussé des modules, des procédures de taille et de production prenant en compte technologies, outils, traces et gestes. Une progressive domination sociale du tailleur de pierre, homme qualifié à la forte visibilité, y est constatée au détriment des maçons et manouvriers. Antérieurement au XIe siècle, la « culture d’extraction » domine le chantier, économiquement « extensif » et inscrit dans le temps « long » par la polyvalence affirmée et l’outillage resserré du maçon. Ultérieurement, une « culture de production » est repérée, au sein de laquelle les tailleurs de pierre dominent. L’outillage est élargi et la productivité augmente, inscrite dans un temps « court » occidental (800-1300), vérifié au Proche-Orient (1100-1300). L’équipe réunie ne prétend pas à l’exhaustivité, tout en appelant à de futurs travaux collectifs présentés en perspectives.

Table des matières

Préface
Bruno Phalip, Nicolas Reveyron

Avant-propos - Le Mur : esthétique, poétique et approche visuelle, matière et perception de la matière, vie et transparence
Xavier Barral I Altet

  • Première partie : La peau et le ventre

Introduction, présentation et enjeux [texte intégral]
Bruno Phalip

Bâtir. Une approche technologique de la taille de pierre médiévale ; l’homme, le geste, l’outil et la main
Bruno Phalip

Esthétique du bâti et métaphore architecturale
Nicolas Reveyron

De l’appareil et de son chainage
Alain Salamagne

Le Grand Kyz Kala à Merv (Turkménistan). Une imposante architecture de briques crues
Chamsia Sadozaï

Le cas du Bas-Berry
Simon Bryant

À l’interface
David Morel

Enclore et représenter en terre d’Empire : de l’usage des moellons dans les murs des châteaux forts alsaciens aux XIIe et XIIIe siècles
Jacky Koch

Entre les murs et dans le mur : tirants et chaînages dans la construction romane
Sylvain Aumard, Christian Sapin

A propos des arcs clavés bichromes dans l’espace rhodanien : leur rôle dans l’élasticité du mur
Joëlle Tardieu

  • Seconde partie : D’air, d’eaux « lentes » ou « vives ». fourrure, blocage et parties externes

Présentation et enjeux
Bruno Phalip

Sécher et ventiler, le mortier et sa respiration
Bruno Phalip

Moellon ou pierre de taille : la surface et la masse
Nicolas Reveyron

Interventions humaines sur l’épiderme du bâti médiéval et son environnement : pour le meilleur ou pour le pire ?
Marie-Françoise André

Le rôle des poteries enterrées dans le sol des églises médiévales
Bénédicte Palazzo-Bertholon

Des murs d’église assoiffés, purifiés, sanctifiés, enivrés : les paradoxes de l’eau bénite
Pascale Chevalier

Évacuer l’eau : les cadres romans et gothiques
Bruno Phalip

L’ancienne église Saint-Valentin d’Arthonnay dans l’Yonne : quand un édifice médiéval n’est plus que mur
Thomas Gaudig

Les couvertures : mener l’eau hors des murs
Sylvain Aumard

Conclusion et perspectives
Bruno Phalip

Glossaire
Index