Actualité

Outils

  • Annuaire
  • Contact
  • Plan du site

Produire chez les Lémovices et dans le Limousin, de l'âge de fer au Moyen Âge

Produire chez les Lémovices et dans le Limousin, de l'âge de fer au Moyen Âge

Vendredi 5 octobre 2018 / 9h30-17h00
Centre d’Histoire "Espaces et Cultures"
Maison des Sciences de l’Homme, amphi salle 220
4, rue Ledru à Clermont-Ferrand
Entrée libre

Responsable scientifique : Blaise Pichon
Cette rencontre est ouverte à tous
Renseignements : 04 73 34 68 48

Programme

MATIN

9h30 - Accueil

10h - Introduction
Blaise Pichon, CHEC, UCA

10h30 – 11h00
Laurent Lamoine, CHEC, UCA
Essai de caractérisation qualitative de la production épigraphique romaine chez les Lémovices

Discussion

11h15 – 11h45
Vincent Serrat, CHEC, UCA
L’atelier de potiers des Graules (Masseret, Corrèze) : recherches en cours et premiers résultats

Discussion

APRÈS-MIDI

14h15 – 15h15
Raphaël. Gestreau, SRA Nouvelle-Aquitaine, Fabien Loubignac, SRA Nouvelle-Aquitaine, Patrice Montzamir, fonction publique territoriale
Les productions des établissements ruraux en Corrèze dans l’Antiquité : un autre monde

Discussion

15h30 – 15h45 Pause

15h45 – 16h15
Bruno Phalip, CHEC, UCA
Construire dans l’Ancien diocèse de Limoges entre la fin du XIe et le XVe siècle ; le cas du comté de la Marche : églises et châteaux

Discussion

Produire chez les Lémovices et dans le Limousin, de l’âge du Fer au Moyen Âge

Après trois journées d’études consacrées aux agglomérations secondaires (2012), au rapport entre élites et territoires (2013), aux limites des territoires (2017), le quatrième volet des « Journées lémovices », portées par Stéphanie Guédon (Université de Limoges), Anne Massoni (Université de Limoges) et Blaise Pichon (UCA), est consacré à la question des productions et des processus de production.

Cette journée d’étude a pour objectif de mettre en lumière les résultats de recherches récentes, des établissements ruraux antiques de la moyenne montagne corrézienne aux chantiers de construction des édifices monumentaux du comté de la Marche. Elle permettra aussi de concevoir les productions de biens et d’infrastructures en tant que facteur et marqueur de développement des territoires.