Jean-Philippe LUIS

Directeur de la MSH de Clermont, USR 3550 depuis 2014
Membre du Conseil scientifique de l’Université Blaise Pascal (2012-2016), puis de la Commission Scientifique de l’Université Clermont-Auvergne depuis 2016
Membre du Conseil d’Administration de l’École des Hautes Études Hispaniques (Casa de Velázquez, Madrid)
Membre du Conseil Scientifique de la MSH de Lyon-St-Etienne
Membre du comité scientifique des revues Cahiers de civilisation espagnole contemporaine, Pasado y Memoria.Revista de Historia Contemporánea, et El argonauta español

Programmes de recherche depuis 2011

- Porteur du programme Isite Cap2025 APURIS-VOLC (La gestion du risque volcanique par l’administration impériale en Amérique latine -XVIIIe siècle-années 1820. 2017-2020

- co-porteur du programme APURIS (Les Administrations PUbliques face aux RISques naturels dans les monarchies bourboniennes (XVIII-début du XIXe siècle) (UCA-Cap 2025/Casa de Velázquez/ Université d’Alicante/ Université de Naples, UMR Teleme). 2018-2021

- Co-porteur du programme ANR Globiber (2011-2014) : « Le renouveau impérial des États ibériques : une globalisation originale (1808-1930) ? »

- Porteur du programme Région AREC (Acteurs et Réseaux de la Révolution et de la Contre-Révolution en Europe 1789-1848) 2013-2016

- Membre du programme de recherche n° HAR2012-32604 (Ministerio de Ciencia e Innovación, Espagne) : « El nacimiento de la esfera pública (1680-1833). Bases socioprofesionales y pautas culturales en la Monarquía española », Direction María Victoria López-Cordón, Universidad Complutense Madrid, 2009-2013.

- Membre du programme de recherche n° HAR2012-32604 (ministère de la recherche espagnol), "Restauración y monarquía en los orígenes del mundo contemporáneo. España y Europa, 1814-1848", (Direction Pedro Rújula López, Universidad de Zaragoza), 2012-2014.

- Membre du programme de recherche n° HAR2013-41970-P (Ministerio de Ciencia e Innovación, Espagne) « Servidores del rey, creadores de opinión : biografías y dinámicas políticas en la monarquía borbónica (1700-1830) », Direction : María Teresa Nava, Universidad Complutense, Madrid, 2013-2016.

- Membre du programme de recherche n° HAR2015-65991, (Ministerio de Ciencia e Innovación, Espagne), « Entre revolución y contrarevolución. Ciudades, espacio público, opinión y politización (1789-1888) », Direction Pedro Rújula López, Universidad de Zaragoza, 2016-20.

Publications

Accéder aux publications déposés dans l’archive ouverte HAL-SHS.

I. Livres

- OUVRAGES INDIVIDUELS

  • L’utopie réactionnaire : épuration et modernisation de l’État dans l’Espagne de la fin de l’Ancien Régime (1823-1834), Madrid, Bibliothèque de la Casa de Velázquez, vol. n° 21, Madrid, 2002.
  • L’ivresse de la fortune. A. M. Aguado, un génie des affaires, Paris, Payot, 2009.

- DIRECTION UNIQUE D’OUVRAGES COLLECTIFS

  • Richard Hocquellet, La revolución, la política moderna y el individu. Miradas sobre el proceso revolucionario en España (1808-1835), edicion de Jean-Philippe Luis, Prensas universitarias de zaragoza, Zaragoza, 2011.

- CO-DIRECTION D’OUVRAGES COLLECTIFS

  • Patrick Fournier, Luis P. Martin, Natividad Planas, Institutions et représentations du politique dans l’Europe méridionale (France-Espagne, Italie,XVIIe-XXe siècle), Presses de l’UBP, Clermont-Ferrand, 2006.
  • Marc Favreau, Guillaume Glorieux et Pauline Prévost-Marcilhacy, De l’usage de l’art en politique, Presses de l’UBP, Clermont-Ferrand, 2009.
  • Anne Dubet, Jean-Philippe Luis (dir.), Les financiers et la construction de l’État en France et en Espagne (milieu du XVIIe siècle-milieu du XIXe siècle), Rennes, PUR, 2011.
  • Xavier Huetz de Lemps et Jean-Philippe Luis (éd.), Sortir du labyrinthe, Casa de Velázquez, Madrid, 2012.
  • Avec Jean-Claude Caron, Rien appris, rien oublié ? Les restaurations dans l’Europe post-napoléonienne (1814-1830), Rennes, PUR, 2015.

- OUVRAGES DE VULGARISATION

  • La Guerre d’Espagne, Collection les essentiels, éditions Milan, Toulouse, 2002
  • Avec Jordi Canal, Sophie Baby, Stéphane Michonneau, Mercedes Yusta, Histoire de l’Espagne contemporaine, Paris, Armand-Colin (collection U), 2009 (rédaction de 7 des 21 chapitres de l’ouvrage).
  • La Guerre d’Espagne, Collection les archives de l’histoire, éditions Milan, Toulouse, 2012.

II. Articles

- ARTICLES DANS DES REVUES À COMITÉ DE LECTURE

  • « Une utopie réactionnaire : l’épuration de l’administration dans la dernière décennie du règne de Ferdinand VII 1823-1832) », Mélanges de la Casa de Velazquez, t. XXX (3), 1994, p. 7-35.
  • « La croissance ambiguë du Leviathan dans l’Europe du XIXe siècle : l’exemple de la rationalisation de l’État espagnol », Revue Historique, CCCI/3, 1999, p. 483-506.
  • « La década ominosa (1823-1833) : una étapa deconocida en la construcción de la España contemporánea », AYER, n° 41, 2001, p. 85-118.
  • « Los españoles en Francia : el caso de los españoles de Auvergne », Hispania, Mayo-agosto 2002, t. LXII/2, n° 211, p.597-616.
  • « L’influence du modèle napoléonien en Espagne (1814-1845) », Annales Historiques de la Révolution française,n° 336, avril-juin 2004, p. 199-220.
  • « Considérations pour une histoire de la naissance de la modernité politique en Espagne », La naissance de la politique moderne en Espagne (milieu XVIII-milieu XIXe siècle), Mélanges de la Casa de Velázquez, n° 34 (2), 2005, p.15-26.
  • « Les paradoxes de la politisation dans le fonction publique », La naissance de la politique moderne en Espagne (milieu XVIII-milieu XIXe siècle), Mélanges de la Casa de Velázquez, n° 34 (2), 2005, p. 143-164.
  • « La Guerra de la Independencia y las élites locales : reflexiones en torno al caso sevillano », Cuadernos de Historia Moderna. Anejos, 2008, VII, p. 199-222.
  • « Balance historiográfico del bicentenario de la Guerra de la Independencia : las aportaciones científicas », Ayer, n° 75, 2009, pp.303-325.
  • « Cuestiones sobre el origen de la modernidad política en España », Revista de Historia Jerónimo Zurita, n° 84, 2009, pp. 247-278.
  • « Déconstruction et ouverture : l’apport de la célébration du bicentenaire de la guerre d’Indépendance espagnole », Annales Historiques de la Révolution Française, n° 366, octobre-décembre 2011, pp. 129-151.
  • « El afrancesamiento, una cuestión abierta », Ayer, n° 89, 2012 (2), pp. 89-109.
  • "La Década Ominosa y la cuestión del retorno de los josefinos", Ayer, n° 95/2014 (3), pp. 133-153.
  • « Les mutations de la place du parlement dans la construction de l’État libéral espagnol durant la première moitié du XIXe siècle », Parlements, Hors-série n° 12, « Vie politique, vie parlementaire en Espagne (XIXème-XXème siècles) », 2017, p. 23-40.

- Articles dans d’autres revues

  • « Libéralisme et fonction publique : l’exemple du Trienio Liberal (1820-1823) », Trienio, n°30, novembre 1997, p. 47-63.
  • « Les oligarchies urbaines et l’État en Espagne durant la première moitié du XIXe siècle », Siècles (Cahiers du C.H.E.C.), n° 7, 1998, p. 43-60.
  • « Nation et contre-révolution dans l’Espagne de la fin du XVIIIe siècle », Siècles (Cahiers du C.H.E.C.), n° 9, 1999, p. 101-114.
  • « Les dynamiques de la société française sous la Restauration : l’exemple du parcours exceptionnel d’Alexandre Marie Aguado », Nouvelle Société d’Histoire de la Restauration, 2011, p. 175-189.
  • Avec Andoni Artola « La contre-révolution dans le processus de sortie de l’Ancien Régime (de 1789 aux années 1830) », Siècles, n° 43 (2016), URL : http://siecles.revues.org/3007
  • Avec Laurent Rieutort, « Une decennie au service des SHS », Revue d’Auvergne, n° 130, 2016, pp. 11-43
  • « L’Espagne en 1816 : des lendemains qui déchantent », Cahiers de la Nouvelle Société des Études sur la Restauration, n ° XV-2, 2016, pp. 113-125.

- COMMUNICATIONS DANS DES ACTES DE COLLOQUES PUBLIÉS

  • « Vivre et survivre en exil : le cas du clergé français émigré en Espagne pendant la Révolution », dans Lucienne Domergue, Georges Lamoine (ed.), Après 89, la Révolution, modèle ou repoussoir ? Toulouse, Presses Universitaires de Toulouse le Mirail, 1991, pp. 89-103.
  • « Le difficile et discret retour des afrancesados (1816-1834) », dans Rose Duroux et Alain Montandon ed., L’émigration : le retour, Actes du colloque international de Clermont-Ferrand, janvier 1998, Clermont-Ferrand, 1999, p. 331-343.
  • « Les trois temps de l’histoire des élites à l’époque moderne et contemporaine », dans Mireille Cebeillac et Laurent Lamoine, Les élites et leurs facettes, Collection de l’École Française de Rome, n° 309, Rome-Clermont-Ferrand, 2003, p. 37-49.
  • « La familia : una vía para analizar el trauma de la Guerra de la Independencia », dans Fernando Durán López, Diego Caro Cancela (eds.), Experiencia y memoria de la revolución española (1808-1814), Cadix, Universidad de Cádiz, 2011, p. 71-98.

- ARTICLES DANS DES OUVRAGES SCIENTIFIQUES

  • « Le clergé français émigré en Espagne pendant la Révolution », Les révolutions ibériques et ibéro-américaines à l’aube du XIXe siècle, Éditions du CNRS, Paris, 1991, p. 46-58.
  • « Le difficile et discret retour des afrancesados (1816-1834) », dans Rose Duroux et Alain Montandon ed., L’émigration : le retour, Actes du colloque international de Clermont-Ferrand, janvier 1998, Clermont-Ferrand, 1999, p. 331-343.
  • « El proyecto social de los epígonos de la ilustración en España », en J.L. Castellano, J.P. Dedieu y M.V. López-Cordón, La pluma, la mitra y la espada. Estudios de historia institucional en la edad moderna, Madrid, Martial Pons eds., 2000, p. 319-337.
  • « L’artiste, le prince et l’amateur d’art. Art et pouvoir dans l’Europe du début du XIXe siècle », dans J.L. Jam, Les divertissements utiles. Des amateurs au XVIIIe siècle, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2000, p. 203-216.
  • « La gestión de la memoria de la Guerra de la Independencia por sus actores », dans Sombras de mayo. Mitos y Memoria de la Guerra de la Independencia en España, Madrid, Casa de Velazquez, 2007, p. 431-438.
  • « Une histoire de réfugiés politiques : le clergé français réfugié en Espagne pendant la Révolution Française » dans Anne Dubet, Stéphanie Urdican, Exils, passages et transitions. Chemins d’une recherche sur les marges, Hommage à Rose Duroux, PUBP, Clermont-Ferrand, 2008, p. 25-34, 2007.
  • « España y los modelos occidentales de nacimiento de la política moderna", Fundación Pablo Iglesias, Ciudadanos. El nacimiento de la política en España (1808-1869), Catálogo de la Exposición organizada por la Sociedad Estatal de Conmemoraciones Culturales (Ministerio de Cultura) y la Fundación Pablo Iglesias, Madrid, 2009, pp. 54-69.
  • « Familia, parentesco y patronazgo durante la guerra de la independencia », dans Elisabel Larriba, Armando Alberola Roma (dir.), Las élites y la « Revolución de España » (1808-1814). Estudios en homenaje al profesor Gérard Dufour, Universidad de Alicante, Alicante, 2010, pp. 153-168.
  • Anne Dubet et Jean-Philippe Luis, « Les rois et leurs financiers du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle : les chemins complexes d’une relation nécessaire », dans Anne Dubet et Jean-Philippe Luis, (dir.), Les financiers et la construction de l’État en France et en Espagne (milieu du XVIIe siècle-milieu du XIXe siècle), Rennes, PUR, 2011, pp. 11-29.
  • « La dette publique et la reconfiguration des relations entre les financiers et l’État durant la dernière décennie de l’Ancien Régime espagnol (1823-1834) », dans Anne Dubet et Jean-Philippe Luis, (dir.), Les financiers et la construction de l’État en France et en Espagne (milieu du XVIIe siècle-milieu du XIXe siècle), Rennes, PUR, 2011, pp. 155-174.
  • « Faire fortune sous Ferdinand VII », dans Xavier Huetz de Lemps et Jean-Philippe Luis (éd.), Sortir du labyrinthe, Casa de Velázquez, Madrid, 2012.
  • « Rey, familia y autoridad : otra faceta del papel de la Guerra de la Independencia en el hundimiento del Antiguo Régimen », dans Pedro Rújula y Jordi Canal (eds.), Guerra de ideas. Política y cultura en la España de la Guerra de la Independencia, Madrid, Marcial Pons ed., 2012, pp. 191-210.
  • « Le premier constitutionalisme espagnol et la circulation des modèles politiques dans l ?Europe du début du XIXe siècle » dans Landry Charrier/Karine Rance/Friederike Spitzl-Dupic (éd.), Circulations et réseaux transnationaux en Europe (XVIIIe-XXe siècles), Berne, Peter Lang, 2013, p. 89-102.
  • « Espagne : impulsion extérieure et modèles autochones », dans Sylvie Aprile, Jean-Cleude Caron, Emmanuel Fureix (dir.), La liberté guidabt les peuples. Les révolutions de 1830 en Europe, Seyssel, Champ Vallon, 2013, pp. 184-193.
  • « La fin de l’Ancien Régime en Espagne (des années 1780 aux années 1840) : une crise des élites ? », dans Laurent Coste, Stéphane Minvielle, François-Charles Mougel (dir.), Le concept d’élites en Europe de l’Antiquité à nos jours, Bordeaux, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2014, pp. 187-198.
  • « El final de un imperio : los “ emigrados de América” y el estado monárquico (1809-1830) », dans Gloria Franco Rubio, María Angeles Pérez Samper (eds.), Herederas de Clío. Mujeres que han impulsado la historia, Madrid, Mergablum, 2014, pp. 315-328.
  • « La construcción inacabada de una cultura política realista », dans Historia de las culturas políticas en España y América Latina, t. 1, Miguel Angel Cabrera, Juan Pro (coords.), La creación de las culturas políticas modernas 1808-1833, , Zaragoza/Madrid, PUZ/Marcial Pons ed., 2014, pp. 319-346.
  • Jean-Philippe Luis, "El absolutismo y las cuestión del territorio durante las restauraciones (1814-1833)", en Justo Beramendi y Xosé Ramón Veiga (eds.), Poder y territorio en la España del siglo XIX. De las Cortes de Cádiz a la Restauración, Santiago de Compostela, Universidade de Santiago, 2014, pp. 93-116.
  • « Les médecins de l’Hôtel Dieu au XIXe siècle. La population accueillie », dans Bernard Dompnier (dir.), L’Hôtel Dieu de Clermont-Ferrand. Histoire d’un établissement hospitalier, Clermont-Ferrand, PUBP, 2014, pp. 136-156.
  • « L’Espagne, un vainqueur en trompe-l’œil » dans Laurent Coste (dir.), Le Sud-Ouest, la France et l’Europe à la fin de l’empire napoléonien, Bordeaux, Publications de la MSHA, 2015, pp. 105-118.
  • Avec Jean-Claude Caron, « Introduction » et « Conclusion », dans Jean-Claude Caron, Jean-Philippe Luis (dir.), Rien appris, rien oublié ? Les restaurations dans l’Europe post-napoléonienne (1814-1830), Rennes, PUR, 2015 pp. 7-17 et pp. 461-466.
  • « La famille comme objet historique en histoire moderne et contemporaine  », dans Pascale Auraix-Jonchière (dir.), Balzac et consorts. Scénographie familiales des conflits historiques dans le roman du XIXe siècle, Université de Nimègue, Nimègue, 2016, pp. 17-31.
  • «  Préface », dans Antoine Roquette, La Restauration et la révolution espagnole, de Cadix au Trocadéro, Paris, éditions du félin, 2016, pp. 7-11.
  • « La realidad es tozuda. Las contradicciones del absolutimo restaurado frente a la cuestón de la Hacienda  », dans en Pedro Rújula, Javier Solans (dir.), El desafío de la revolución. Reaccionarios, antiliberales y contrarrevolucionarios (siglo XVIII y XIX), ed. Comares, 2017, pp. 49-63.
  • « Una interpretación interdisciplinar de la caída de la monarquía española a principios del siglo XIX », dans M. Bertrand, F. Andujar, T. Glesener (eds.), Gobernar y reformar la monarquía. Los agentes políticos y administrativos en España y América.Siglos XVI-XIX, Valencia, Albatros, 2017, p. 81-94.

- COMPTE-RENDUS DE LECTURE

  • Compte-rendus publiés dans Les Cahiers d’Histoire, les Mélanges de la Casa de Velázquez, XXe siècle et dans les Annales Historiques de la Révolution Française.

- COORDINATION DE NUMÉRO DE REVUES

  • Culture et pouvoir en Espagne (XVI-XXe siècle) , Siècles (Cahiers du C.H.E.C), n° 13, 1er semestre 2001.
  • La naissance de la politique moderne en Espagne (milieu XVIIIe-milieu XIXe siècle) , Mélanges de la Casa de Velázquez, n° 34 (2), 2005.
  • Avec Laurent Rieutort, La Maison des Sciences de l’Homme de Clermont : une decennie au service de l’interdisciplinarité, Revue d’Auvergne, 2016, n° 130, 289 p.

Contact

Jean-Philippe LUIS
04 73 34 65 93
J-Philippe.LUIS@uca.fr