Mes travaux de recherche se situent au croisement de l’Histoire de l’éducation et l’Histoire du genre. L’essentiel des conclusions de ma thèse doctorale, intitulée Modèles et valeurs masculins dans les manuels d’Histoire espagnols (1931-1982) ont été publiés en 2021 aux Presses Universitaires de Saragosse (PUZ), sous la forme d’un ouvrage intitulé Virilidad nacional. L’article « Une contre-révolution virile ? L’offensive du héros guerrier dans les manuels d’Histoire du franquisme (1939-1975) » en reprend certains des éléments centraux (Histoire de l’éducation, 153, 2020/1 : https://doi.org/10.4000/histoire-education.5251).
 

Il s’agit d’étudier le manuel d’Histoire à la fois comme porteur d’injonctions genrées et comme reflet des pratiques et des conceptions globales des enseignants qui les rédigent. Cela conduit à interroger les identités collectives de groupes sociaux à l’identité sociale et culturelle forte, et leur force de résistance face aux valeurs officiellement imposées par la dictature franquiste.


Bibliographie